Opérateur Télécoms

Mieux comprendre la téléphonie IP et la VOIP

Téléphonie IP, VOIP, TOIP… Un lexique pour mieux comprendre !

Téléphonie IP, téléphonie sur IP ou encore ToIP (Telephony Over IP) sont différents termes qui désignent en réalité la même chose,  c’est-à-dire le fait de faire passer de la téléphonie sur IP (Internet Protocol, le protocole de communication utilisé par Internet).

La VoIP (Voice Over IP) est la technique qui permet de faire passer la voix sur des réseaux compatibles IP (réseaux privés ou Internet).

Il existe trois « manières » d’utiliser des services VoIP afin de téléphoner aujourd’hui.

Avec un ATA :

La façon la plus simple et la plus courante est l’utilisation d’un dispositif appelé ATA (adaptateur téléphonique analogique). L’ATA vous permet de connecter un téléphone standard à votre ordinateur ou votre connexion Internet afin d’utiliser celle-ci pour la voix.

L’ATA est un convertisseur analogique vers le numérique. Il prend le signal analogique à partir de votre téléphone traditionnel et le convertit en données numériques pour la transmission sur l’Internet.

 

Avec un téléphone IP :

Un téléphone IP ressemble à s’y méprendre à un téléphone analogique. Mais au lieu d’avoir des câbles de connections qui se termine par des connecteurs RJ-11 les téléphones IP ont un connecteur Ethernet RJ-45.

C’est grâce à la taille de leur prise que les téléphones IP peuvent se connecter directement à votre routeur ou à vos prises réseau. Ils sont ainsi équipés de tout le matériel mais aussi du ou des logiciels nécessaires afin de traiter les appels en IP.

 

D’ordinateur à ordinateur :

Cela est certainement une des meilleures façons d’utiliser la VoIP. Vous ne devez même pas payer pour les appels longs distance. Tout ce dont vous avez besoin c’est d’un logiciel (déjà présent sur votre PC) d’un microphone, haut-parleurs ou casque, d’une carte son et d’une connexion Internet, de préférence rapide.

En dehors des frais de FAI mensuels normaux, il n’y a habituellement pas de frais pour les appels d’ordinateur à ordinateur, peu importe la distance. Installer un logiciel directement sur un ordinateur (comme Skype, par exemple) pour que cela fonctionne.

 

Il existe plusieurs types de postes IP (également appelés postes SIP ou téléphones SIP) :

  • Téléphones IP fixes
  • Téléphones IP sans fil (wireless)
  • Téléphones IP WiFi
  • Mini-standards numériques permettant de raccorder plusieurs combinés

 

Les avantages de la téléphonie IP :

  • Economie sur le coût des communications : elles sont le plus souvent gratuites et illimitées
  • 40 destinations à l’international
  • Tous les équipements de l’entreprise telle que téléphones, ordinateurs… sont reliés sur le même réseau
  • Gestion facile via l’interface web de configuration
  • Meilleur service client et productivité
  • Permet aux utilisateurs de brancher leur téléphone n’importe où dans le bureau
  • Les postes ne sont pas physiquement liés à une ligne, il est donc possible d’utiliser son téléphone en déplacement en conservant le même numéro

Changer d’opérateur de téléphonie mobile

Si vous souhaitez changer d’opérateur de téléphonie mobile, sachez que la procédure à suivre est désormais simplifiée. La loi Chatel du 3 janvier 2008 a ainsi réduit le délai de résiliation à 10 jours. Profiter de la concurrence n’a jamais été aussi facile. À condition de bien connaître sa situation et ses obligations contractuelles.

Hm Partners vous conseille dans les étapes à suivre pour changer d’opérateur téléphonique :

Vérifiez la durée de votre engagement

– Si vous êtes abonné sans engagement de durée : vous pouvez quitter votre opérateur sans frais quand vous le voulez. Votre résiliation sera effective dix jours après la réception de votre demande par l’opérateur. Si vous souhaitez que cette résiliation prenne effet plus tard, pensez à le préciser dans votre courrier.

– En revanche, si vous êtes encore engagé par les termes de votre contrat, vous ne pourrez résilier votre abonnement que sous conditions de délais, voire en réglant les mensualités restantes des pénalités au prestataire. Pour connaître la date de la fin de votre engagement, reportez-vous à votre dernière facture.

Si vous résiliez votre forfait au cours de la première année dans le cadre d’un abonnement de 12 mois ou 24 mois, vous devrez payer toutes les mensualités jusqu’au terme. Si vous résiliez votre forfait au cours de la seconde année dans le cadre d’un abonnement de 12 mois ou 24 mois, vous devrez payer le quart des mensualités restantes.

Vous voulez conserver votre numéro

Si vous décidez de vous désengager de votre opérateur actuel, vous avez le choix entre conserver votre numéro ou bien le changer. Dans le cas où vous gardez votre numéro, il vous suffit d’obtenir votre numéro RIO (Relevé d’Identité Opérateur)  en composant le 3179 (appel gratuit) à partir de la ligne mobile dont vous souhaitez conserver le numéro. Suite à cet appel, vous recevrez un SMS avec votre RIO et votre date de fin d’engagement.

Après l’obtention du RIO c’est votre nouvel opérateur qui se chargera d’effectuer les démarches pour votre compte.

Mise en service du nouvel abonnement

Au bout de 7 à 10 jours, la ligne téléphonique bascule de votre ancien à votre nouvel opérateur. L’ancien contrat est clôturé et une ultime facture pour « solde de tout compte » vous est adressée par votre ancien opérateur. Par précaution, une fois réglée votre dernière facture, vous pourrez demander à votre banque d’interrompre les prélèvements automatiques autorisés pour l’ancien opérateur.

Mon téléphone mobile

Si votre ancien téléphone était lié à une offre, il faudra le desimlocker. C’est-à-dire le faire débloquer par votre ancien opérateur pour que vous puissiez encore utiliser le même téléphone avec un autre opérateur. Pour cela, contactez l’opérateur chez qui vous l’avez acheté, il vous fournira le code de déblocage par téléphone ou par courrier. Certains opérateurs peuvent essayer de vous faire payer des frais de déblocage.

 

Les pièges à éviter

L’illimité :

N’oubliez pas de lire votre contrat. Les dépassements peuvent être nombreux : illimité restreint à quelques numéros, respect d’horaires précis, appels sur un même opérateur…

Le forfait bloqué :

Il est important de vérifier que le blocage du forfait soit effectué dès que le crédit est utilisé et ce malgré le type d’utilisation faite : appel, Internet, SMS, MMS.

Internet illimité / Mails illimités :

Si vous n’avez pas les mails illimités, vous serez dans l’obligation de passer par le portail Internet de votre téléphone mobile pour accéder à votre boîte mail sous peine de voir chacun de vos mails facturés.

International :

L’option international, généralement gratuite, ne prend pas en charge vos appels vers ou depuis l’étranger. Elle vous permet seulement d’utiliser le réseau de téléphonie mobile du pays dans lequel vous vous trouvez.