Changer d’opérateur de téléphonie mobile

Si vous souhaitez changer d’opérateur de téléphonie mobile, sachez que la procédure à suivre est désormais simplifiée. La loi Chatel du 3 janvier 2008 a ainsi réduit le délai de résiliation à 10 jours. Profiter de la concurrence n’a jamais été aussi facile. À condition de bien connaître sa situation et ses obligations contractuelles.

Hm Partners vous conseille dans les étapes à suivre pour changer d’opérateur téléphonique :

Vérifiez la durée de votre engagement

– Si vous êtes abonné sans engagement de durée : vous pouvez quitter votre opérateur sans frais quand vous le voulez. Votre résiliation sera effective dix jours après la réception de votre demande par l’opérateur. Si vous souhaitez que cette résiliation prenne effet plus tard, pensez à le préciser dans votre courrier.

– En revanche, si vous êtes encore engagé par les termes de votre contrat, vous ne pourrez résilier votre abonnement que sous conditions de délais, voire en réglant les mensualités restantes des pénalités au prestataire. Pour connaître la date de la fin de votre engagement, reportez-vous à votre dernière facture.

Si vous résiliez votre forfait au cours de la première année dans le cadre d’un abonnement de 12 mois ou 24 mois, vous devrez payer toutes les mensualités jusqu’au terme. Si vous résiliez votre forfait au cours de la seconde année dans le cadre d’un abonnement de 12 mois ou 24 mois, vous devrez payer le quart des mensualités restantes.

Vous voulez conserver votre numéro

Si vous décidez de vous désengager de votre opérateur actuel, vous avez le choix entre conserver votre numéro ou bien le changer. Dans le cas où vous gardez votre numéro, il vous suffit d’obtenir votre numéro RIO (Relevé d’Identité Opérateur)  en composant le 3179 (appel gratuit) à partir de la ligne mobile dont vous souhaitez conserver le numéro. Suite à cet appel, vous recevrez un SMS avec votre RIO et votre date de fin d’engagement.

Après l’obtention du RIO c’est votre nouvel opérateur qui se chargera d’effectuer les démarches pour votre compte.

Mise en service du nouvel abonnement

Au bout de 7 à 10 jours, la ligne téléphonique bascule de votre ancien à votre nouvel opérateur. L’ancien contrat est clôturé et une ultime facture pour « solde de tout compte » vous est adressée par votre ancien opérateur. Par précaution, une fois réglée votre dernière facture, vous pourrez demander à votre banque d’interrompre les prélèvements automatiques autorisés pour l’ancien opérateur.

Mon téléphone mobile

Si votre ancien téléphone était lié à une offre, il faudra le desimlocker. C’est-à-dire le faire débloquer par votre ancien opérateur pour que vous puissiez encore utiliser le même téléphone avec un autre opérateur. Pour cela, contactez l’opérateur chez qui vous l’avez acheté, il vous fournira le code de déblocage par téléphone ou par courrier. Certains opérateurs peuvent essayer de vous faire payer des frais de déblocage.

 

Les pièges à éviter

L’illimité :

N’oubliez pas de lire votre contrat. Les dépassements peuvent être nombreux : illimité restreint à quelques numéros, respect d’horaires précis, appels sur un même opérateur…

Le forfait bloqué :

Il est important de vérifier que le blocage du forfait soit effectué dès que le crédit est utilisé et ce malgré le type d’utilisation faite : appel, Internet, SMS, MMS.

Internet illimité / Mails illimités :

Si vous n’avez pas les mails illimités, vous serez dans l’obligation de passer par le portail Internet de votre téléphone mobile pour accéder à votre boîte mail sous peine de voir chacun de vos mails facturés.

International :

L’option international, généralement gratuite, ne prend pas en charge vos appels vers ou depuis l’étranger. Elle vous permet seulement d’utiliser le réseau de téléphonie mobile du pays dans lequel vous vous trouvez.

Changer d’opérateur de téléphonie mobile